FAQ

📄Parcours

Préjugé : « Je peux partir faire tout ce que je veux ? »

Oui Bien sûr ! Tu peux étudier dans tous les domaines. Tu peux étudier les mêmes domaines qu'en France bien sûr mais aussi plein d'autres comme l'étude des cultures et de la politique internationale ou encore la recherche dans des secteurs pas encore développés en France.

Abel est parti étudier la philosophie au Canada. Emma est partie étudier le cinéma aux Etats-Unis et Diana l'évenementiel en Ecosse.

Préjugé : « Je peux partir quel que soit mon niveau actuel ? »

Non Avec la plateforme Do It Abroad, tu peux partir dès l'obtention de ton baccalauréat pour y faire tes études supérieures.

Antonin est parti étudier en Ecosse dès l'obtention de son baccalauréat ES.

🗣️Langue

Préjugé : « Moi je suis trop nul(le) en anglais donc je ne peux pas partir étudier à l'étranger. »

Non Tu peux partir quelque soit ton niveau ! Ce n'est pas parce que tu n'es pas bilingue que tu ne peux pas partir étudier à l'étranger. Beaucoup de diplômes ne demandent pas de test d'anglais. Pour ceux qui en demandent, pas de soucis, on t'accompagne.

Gurvan ne parlait pas anglais et il est maintenant bilingue et a même pris l'accent écossais.

Préjugé : « Je ne comprends déjà pas les audios que la prof passe en cours, alors je n'arriverai jamais à passer un test d'anglais. »

Non Ne jamais dire jamais. Pas besoin d'être bilingue pour passer un test et la communauté de Do It Abroad t'aide à le préparer.

Romain a réussi son test d'anglais grâce aux conseils de son copain Baptiste.

👫Erasmus

Préjugé : « Erasmus c'est la seule solution pour étudier à l'étranger. »

Non Erasmus est une solution pour étudier à l'étranger mais il en existe beaucoup d'autres : Do It Abroad a justement un panel de parcours à te proposer.

Après son bac, Abel est parti directement étudier au Canada grâce à son mentor de Do It Abroad.

Préjugé : « Je peux donc partir dans n'importe quel pays ? »

Oui Toutes les universités du monde acceptent les étudiants étrangers.

L'université de Sharda en Inde regroupe à elle seule plus de 74 nationalités.

💪Capacités

Préjugé : « Est-ce que je vais pouvoir tenir toute l'année ? »

Oui On a tous des moments où l’on a des coups de "mou" mais tu vas rencontrer des étudiants du monde entier et te faire des amis avec qui tu vas pouvoir partager les bons et mauvais moments. Tu auras aussi toujours la communauté de Do It Abroad à qui tu pourras poser des questions à tout moment!

Emma et Olivia se sont rapprochées grâce à la communauté Do It Abroad.

Préjugé : « J'ai moins de chance de réussir qu'en France. »

Non Tu as tout autant de chances de réussir qu'en France. Si tu aimes ce que tu fais, tu vas y arriver. Le niveau n'est pas plus dur qu'en France et l'anglais deviendra ta deuxième langue.

Marie a fini première de promo en Australie alors qu'à la base les études en France n'étaient pas sa tasse de thé.

📚Cours

Préjugé : « Je ne vais être en classe qu'avec des étudiants internationaux ? »

Non Tu es considéré(e) comme un(e) étudiant(e) local(e). Tu es en classe avec des étudiants locaux et des étudiants internationaux comme toi.

90% des étudiants de la classe d'Antonin sont locaux.

Préjugé : « Mais je vais être mal noté(e) à cause de mon anglais ? »

Non Les universités sont généralement très indulgentes avec les étudiants internationaux car les professeurs sont conscients de la barrière de la langue. Ils jugent la qualité des réponses plutôt que le niveau d'anglais.

Les professeurs de Marie en Australie corrigeaient ses fautes de langue pour l'aider à progresser mais notaient seulement le contenu de ses dissertations.

❤️Communauté

Préjugé : « Je vais être tout(e) seul(e) une fois sur place. »

Non Qu'importe où tu vas, tu n'es jamais seul. Il y a des communautés Do It Abroad présentes dans le monde entier.

Charlotte et Ioanna sont parties ensemble en Italie grâce à la Communauté de Do It Abroad.

Préjugé : « Et si jamais il n'y a pas d'étudiants de la communauté de Do It, je ne pourrai donc pas rencontrer d'autres français comme moi ? »

Non Il y a plein d'associations dans les Universités qui organisent des rencontres entre étudiants internationaux et nationaux. Tu pourras rencontrer des étudiants français qui comme toi font leurs études là-bàs.

Marie et Adeline, les cofondatrices de DIA, se sont rencontrées grâce à un workshop organisé par une association d'étudiants de l'Université australienne.

💵Budget

Préjugé : « Les études à l'étranger c'est trop cher pour moi. »

Non À l'étranger, c'est comme en France, tu as des études gratuites et des études payantes. Il y en a pour tous les budgets !

Baptiste fait sa troisième année de licence au Danemark où les études sont complètement gratuites.

Préjugé : « Puisque je suis français(e) et que c'est l'étranger, je n'aurai pas d'aides financières pour étudier. »

Non Tu peux être aidé(e) par le CROUS au même titre qu'en France et obtenir des bourses régionales ou nationales. Tu peux aussi trouver un travail étudiant.

Antonin bénéficie de la bourse de l'Etat écossais et ne paye rien pour l'université.

🎓Reconnaissance

Préjugé : « Mon diplôme sera moins valorisé que si je le fais dans une grande école ou université en France ? »

Non Au contraire, un diplôme international est un gros plus aux yeux des employeurs pour montrer ta capacité d'adaptation, ton goût du challenge et du renouveau. Ces compétences sont très valorisées par les employeurs.

Alex a été embauché dans l'une des plus grandes entreprises de transport française grâce à son expérience au Panama.

Préjugé : « Et si je fais un diplôme à l'étranger je pourrai revenir travailler en France ? »

Oui D'une part tu pourras revenir travailler en France puisque ton diplôme sera reconnu et en plus, avoir un diplôme international est un atout majeur pour la majorité des employeurs.

Clémence a été embauchée dans une entreprise touristique en France directement après son Master en Espagne.

📝Administratif

Préjugé : « Quand je vois parcours sup en France, je me dis que ça va être pire à l'étranger. »

Non Avec Do It Abroad, tu trouves le diplôme qui te plait vraiment. Tu postules en 5 minutes et tu reçois une réponse sous quelques semaines.

Julie s'est inscrite sur la plateforme Do It Abroad, a juste envoyé ses documents et reçu la réponse de l'Université sous deux semaines.

Préjugé : « Mais je vais devoir faire toutes les démarches en anglais ? »

Non Sur Do It Abroad, tout est en français comme ça, tu n'as pas à avoir peur, tu as encore le temps de progresser en anglais.

Do It Abroad a traduit tout le dossier de Selimhan en anglais.

✍️Engagement

Préjugé : « Partir étudier à l'étranger, ça m'oblige à faire toutes mes études là-bas. »

Non Non. Avec le transfert de crédits tu peux changer d'université (et de pays) quand vous voulez - après 1 an, 2 ans...

Léa a fait sa licence en Angleterre et part faire son master en Ecosse.

Préjugé : « Et si ça ne me plaît pas, je suis obligé(e) de rester ? »

Non Comme en France, si le cursus que tu fais ne te plaît pas, tu peux toujours changer de voie.

Lola est partie faire un Bachelor de Commerce en Angleterre. Après 1 an, elle s'est rendu compte qu'elle aimerait se diriger vers la philosophie en Espagne. Elle a donc changé de voie, d'université et de pays.

📍Niveau

Préjugé : « Avec mon dossier scolaire, je n'ai pas toutes les chances de mon côté pour partir. »

Non Les notes ne font pas tout. La motivation est la clé. Qu'importe tes notes, il y a toujours la possibilité de trouver un diplôme qui te correspond.

Sébastien a été accepté en Master au Danemark après plusieurs redoublements en France.

Préjugé : « Vu que je suis français(e), j'ai moins de chance d'être accepté(e). »

Non Au contraire, pour beaucoup d'universités c'est très prestigieux d'avoir des européens au sein de leur classe.

Julien a été accepté en Malaisie car l'Université recherchait des profils européens.

🏡Logement

Préjugé : « Il existe aussi des résidences universitaires pour se loger ? »

Oui Chaque université dispose de résidences sur leur campus.

Margaux a obtenu une chambre dans la résidence de Paisley.

Préjugé : « Tout est inclus dans le logement ? »

Oui Un logement inclut toutes les commodités nécessaires à la vie étudiante : lit, douche, espace cuisine, wifi... et cela est plus ou moins fourni selon les résidences.

Abel n'a pas eu besoin d'acheter des ustensiles de cuisine ou des meubles. Tout était déjà inclus dans sa résidence canadienne.